Login/Register

CRPTrad

Connexion
Martinisme . info

Martinisme . info

Informations sur le Martinisme ainsi que des travaux martinistes en accès libre et gratuit.

Les groupes à la une

Franc-Maçonnerie - La Colonne d'Harmonie

Franc-Maçonnerie - La Colonne d'Harmonie

Le groupe consacré au travail à la Colonne d'Harmonie
Franc-Maçonnerie - RL ARGO

Franc-Maçonnerie - RL ARGO

Groupes réservé aux Maçons initiés.
MMII

MMII

Groupe réservé aux Martinistes Initiés
Martinisme . info

Martinisme . info

Informations sur le Martinisme ainsi que des travaux martinistes en accès libre et gratuit.

Louis-Claude de Saint-Martin : Ecce Homo

  • Publique
Par Hermesophia Il y a 1136 jours
https://dl.dropboxusercontent.com/u/63917972/martinisme/saint-martin_ECCE_HOMO_texte_complet.pdf

Lorsque dans le champ des sciences exactes et naturelles nous recueillons quelques axiomes, nous ne
nous demandons pas pourquoi ils sont vrais ; nous sentons qu'ils portent la réponse avec euxmêmes.
Comment le sentons-nous ? Ce n'est que par le rapport et la convenance qui se trouvent entre la
justesse de ces axiomes et l'étincelle de vérité qui brille dans notre conception. Ce sont comme deux
rayons d'un même flambeau, qui semblaient être éloignés l'un de l'autre, qui se réunissent par leur
analogie ; et qui, en se pénétrant mutuellement, se rendent réciproquement plus sensibles et leur
chaleur et leur clarté.
Qu'ensuite nous fassions usage ou non des vérités, que ces axiomes partiels nous ont apprises, cela
peut être important pour notre utilité, mais non l'existence de ces deux éléments radicaux que nous
venons de connaître savoir la justesse de l'axiome et l'étincelle de notre conception. L'une et l'autre
s'annoncent comme ayant en elles-mêmes une vie naturelle que rien ne peut empêcher d'être et ces
deux rayons pourraient se séparer de nouveau et ne produire aucun effet, qu'ils n'en conserveraient
pas moins leur essence et leur caractère constitutif. C'est ainsi qu'un savant géomètre a beau être
plongé dans le sommeil, cela n'empêchera pas que les vérités géométriques n'existent et qu'il n'en ait
en lui la connaissance et le don d'en faire usage quand l'occasion s'en présentera.
Il y a une philosophie meurtrière qui n'adoptera point ces principes, parce qu'elle ne distingue point
dans les êtres, leur essence d'avec la manifestation actuelle de leurs diverses propriétés et que ne
reconnaissant dans les choses que des résultats ou des modifications, dès que les êtres ne sont plus
en action devant ses yeux, ils ne sont plus rien pour elle et elle condamne hardiment leur existence.
Nous voulons seulement avertir de ceci, sans nous arrêter, ceux qui n'en auraient pas connaissance et
les prévenir qu'ils trouveront dans leur être de quoi se défendre de ces objections.