Login/Register

CRPTrad

Connexion

Navigation

n. 5 principes du Reïki

n. 5 principes du Reïki

Dernière mise à jour le Il y a 1262 jours par Hermesophia

AUJOURD'HUI ,

        tu seras reconnaissant;
        tu ne te feras pas de souci;
        tu ne te mettras pas en colère;
        tu feras ton travail honnêtement;
        tu témoigneras amour et respect envers tout ce qui vit.

    (Des variantes existent)

Exemple :
Ici, maintenant,
        je suis confiant (je serai responsable);
        je fais mon travail consciencieusement;
        j'accepte les bienfaits de la vie;
        je suis tranquille;
        je respecte toute vie.

Exercice de pédagogie initiatique : Méditer les principes.

Le cerveau guérit.
Est-ce que cela fonctionne parce que l'on y croit ? "Si vous ne croyez pas en Dieu, je ne crois pas en l'athéisme" disait Louis Claude de Saint Martin. Les plantes et les animaux ont-ils une croyance? Notre corps réagit à nos pensées. En cette fin du vingtième siècle, les mécanismes, par lesquels une pensée peut influencer l'organisme, sont largement inconnus des scientifiques occidentaux. Le fait est indéniable : l'imagination peut créer aussi bien que guérir un certain nombre de maladies. Le fait est observable; l'interprétation pose problème. L'efficacité des produits homéopathiques comme des placebos, dans lesquels il n'y a aucune substance active constitue un domaine déconcertant de la médecine. L'hypnose reste une inconnue : quels sont les mécanismes neurophysiologiques utilisés? Comment agit la suggestion? Les interprétations psychosomatiques de la maladie postulent que le psychisme exerce une action notable sur le physique. Jamais encore les chemins utilisés ne furent définis. L'effet placebo peut être ahurissant : le malade se sent mieux alors que la maladie demeure! Et il ne faut pas croire que cela marche n'importe comment ou avec des individus simplets : les maux de tête cèdent avec des produits placebo, la migraine ne cède pas, ou moins bien! Les troubles digestifs, le taux de cholestérol, l'insomnie, les cas d'arthrites rhumatoïdes, les tumeurs cancéreuses cèdent sous l'effet placebo. Une boulette d'amidon peut présenter des effets secondaires comme un médicament actif! Un homme de bonne foi fait un coma de 24 H parce qu'il a avalé deux boîtes de produits placebo : l'équivalent d'un sucre. On ne peut jamais être certain de l'effet placebo. Il se produit ou ne se produit pas selon des circonstances qui devraient être déterminées. Le cerveau exerce une action constante et directe sur les systèmes nerveux, respiratoire, cardio-vasculaire, endocrinien, digestif et génito-urinaire ainsi que sur les défenses immunitaires. Le meneur de jeu semble être l'hypothalamus, lequel déclenche l'action de l'hypophyse qui enclenche à son tour une réaction en chaîne. Le placebo peut être remplacé par l'hypnose, des idées religieuses, la philosophie, l'auto-hypnose, la méditation, la concentration ... La méditation silencieuse montre un accroissement de la circulation sanguine dans certaines régions du cerveau. Une simple intention d'agir, sans décision formulée, modifierait l'équilibre cérébral et spécifiquement, les possibilités de transmission des synapses. Un état mental suffit donc à changer les données de l'intervention du cerveau sur les répercussions organiques et notamment immunitaires. L'idéation active varie selon les individus; certaines sont activées sans accroissement de circulation sanguine, d'autres avec accroissement. La pensée mobilise l'ensemble du cerveau.