Login/Register

CRPTrad

Connexion

Navigation

Contacter l'enfant intérieur

Contacter l'enfant intérieur

Dernière mise à jour le Il y a 1109 jours par Hermesophia

Apprendre à communiquer avec soi

Contacter l'enfant intérieur

Prenez contact avec la bougie.

Posez une main de chaque côté de l'aine sur les petits chakras;

Les yeux peuvent être fermés.

L'important est que vous soyez installés aussi confortablement que possible.

Attendre 5 à 10 minutes.

Imaginez un écran de cinéma ou un téléviseur grand écran.

Vous êtes assis ici, maintenant, calme, détendu, en attente de ...

Votre seul travail peut consister à déposer dans la chandelle, tous vos stress, tous vos déboires, tout ce qui perturbe votre vie, vous les déposez juste sous la flamme, dans le liquide.

Vous recevrez en retour, si vous l'acceptez, l'énergie de la flamme, juste ce qu'il faut, aucun excès d'énergie.

Si vous désirez aller plus loin, l'écran va s'éclairer et des scènes de votre vie peuvent défiler. Insistez sur les bons souvenirs, sans excès; passez, rapidement, les moments difficiles.

Le travail consiste à contacter votre enfant intérieur, cette partie spirituelle de vous-même avec laquelle souvent vous vous coupez.

Il n'y a aucun danger puisque vous travaillez sur vous, avec vos matériaux, vous n'acceptez pas de matériaux étrangers à vous-même.

Vous restez en vous, rien ne sort de vous, rien n'entre en vous.

Vous tolérez ma voix pour vous guider sur le chemin.

Nous allons formuler le vœu de contacter notre enfant intérieur.

Mentalement, nous disons : "Enfant intérieur de nom prénom, je t'appelle."

N'essayez pas de créer une image, un son, une odeur, un goût, une sensation; laissez l'initiative à l'enfant, attendez, prenez ce qui vient.

Soyez attentif à ce que vous ressentez :

votre pensée, vos souvenirs, vos sentiments, vos souhaits.

Rassemblez les éléments.

Vous êtes face au temple des souvenirs personnels, vous avancez, vous poussez avec force et prudence la porte, de là, vous apercevez la plupart des souvenirs conscients. Pour voir, entendre, sentir, vous allez descendre l'escalier qui mène à la crypte des souvenirs.

Cet escalier est composé de 10 marches, vous les descendez une à une en les comptant.

10, 9, 8, vous êtes détendu, complètement relaxé.

7, 6, 5, votre cœur bat tranquillement dans votre poitrine.

4, 3, 2, vous vous sentez bien.

1, vous êtes assis sur la dernière marche.

Rappelez-vous. Regardez là-haut sur l'écran de vos souvenirs.

Vous êtes maintenant en communication directe avec votre enfant intérieur, vous réagissez positivement et vous observez tranquillement ce qui se passe sur l'écran; votre corps est ici, profondément détendu.

Rien ne peut vous arriver; rien ne peut atteindre votre corps, ni votre esprit; vous vous souvenez.

Si vous ne voyez pas, vous pouvez entendre, si vous n'entendez pas vous pouvez sentir, si vous ne sentez pas vous pouvez goûter ou ressentir.

Une image, un parfum, un son peut s'arrêter et vous causer un choc. Laissez vous faire, si vous en ressentez la nécessité, pleurez! c'est la bonne façon d'assimiler l'image; après une image dure, cherchez une image douce.

Mémorisez ce que vous pouvez, surtout mémorisez ce qui ne vous trouble pas.

Voyez devant vous un enfant qui vous ressemble, il vient à vous, il est devant vous.

Je me vois petit enfant, j'entre en moi enfant.

Moi, petit enfant, je deviens moi enfant, je m'accepte enfant.

Devant moi défilent toutes les scènes de ma jeunesse; je revois tous mes plaisirs, toutes mes joies, tous mes petits bonheurs, toutes mes peines, mes colères, mes tristesses, mes peurs, mes joies.

Tout mon corps est calme, la paix est en moi.

Je sais où et comment retrouver les forces de la joie, les forces du bonheur, les forces de la chance. Je sais où puiser les ressources qui me sont nécessaires.

Je saurai jouer avec cet enfant, je saurai le soigner, je saurai me soigner.

Retour :

Vous remontez les marches de la crypte; vous franchissez la porte du temple et vous revenez ici, maintenant avec nous.

Vous retrouvez votre corps; ce corps qui est votre. Vous ouvrez les yeux, vous êtes avec nous.